Dès lors que vous aurez goûté au vol, vous marcherez à jamais sur terre
les yeux levés vers le ciel.
Léonard de Vinci

Météo Reuilly © meteocity.com

Apprendre à piloter...

ecole pendulaire

Pour obtenir le brevet de pilote ULM, quelque soit la classe concernée, il faut :
Avoir 15 ans révolus ;
Etre titulaire du certificat théorique tronc commun, délivré par l’Aviation Civile. (Examen sous forme de QCM, organisé par les délégations territoriales).
Avoir satisfait, auprès d’un instructeur de la classe correspondante, à : Une épreuve au sol. (Contrôle des connaissances théoriques de la classe d’ULM pratiquée). Une épreuve en vol. (Vérification des procédures et de l’aptitude à piloter un ULM en toute sécurité. Peut se réaliser en contrôle continu, ou par un vol spécifique). L’instructeur établit les différentes attestations, qui seront exigées par la délégation territoriale de rattachement, pour la délivrance du brevet de pilote.

Nom de l'instructeur : Arlindo Queiros

ecole paramoteur

Pour un débutant complet, il faut environ 5 à 10 jours pour être autonome en paramoteur. Ces journées se composent de séances de maniement de la voile au sol puis les vols en paramoteur proprement dit. En 5 à 10 jours, il est possible de faire l’ensemble de sa formation, 10 vols en paramoteur.

Obligation d'avoir son propre appareil.

Brevet bi place en chariot.

Nom de l'instructeur : Steven Lourenço

ecole multiaxe

Depuis l’arrêté du 4 mai 2000, il n'y a plus d'équivalence. Si vous êtes titulaire d'un brevet de pilote avion, d'hélicoptère, de planeur ou de ballon libre, ou encore d'une licence étrangère, vous êtes uniquement dispensé du certificat d'aptitude théorique commun ULM. Il convient de passer la partie théorique spécifique à la classe d'ULM choisie et la pratique auprès d'un instructeur.

Nom de l'instructeur : Steven Lourenço ou Bernard Forrat

Pour afficher les QCM, cliquez ici ou ici.


Cliquez ici pour afficher les tarifs du club.